OSER LA PAILLETTE

La paillette


Très prisée par le monde du spectacle et de l’enfance, la paillette se démocratise. Oserez-vous la porter ?

La paillette et moi sommes très vite tombées en osmose. Depuis petite, elle me fait rêver. Elle m’évoque la fête, la joie, l’enfance. Elle révèle une énergie positive, presque vitale.

De nombreux artistes l’utilisent pour sublimer le réel, comme Sara Shakeel qui embellit la femme avec douceur et poésie loin des clichés qui lui collent à la peau ou Pascal Lièvre qui utilise la paillette dans une série de tableaux « Atlas féminin ». Il y représente des corps de femmes transformés en symboles féministes.

     

Ce qui me plaît, c’est ce regard émerveillé et ce sourire lorsque l’on aperçoit son éclat, car tout comme la couleur, la paillette a un pouvoir magique, celui de provoquer des émotions.

Elle insuffle une liberté, un parti pris. Oui, la paillette n’est pas consensuelle et c’est bien ce qui fait son charme.

Pourtant la paillette inquiète (comment la porter ? Avec quoi l’associer ? À quelle occasion ?)

À toutes ces questions, je répondrai : OSER. C’est à vous de décider. Pourquoi la paillette ne pourrait-elle pas éclairer nos bureaux et devrait se contenter de briller sous les lumières de la nuit ?

La paillette est un concentré d’énergie, de bonne humeur et apporte un souffle « merveilleux » à notre quotidien. C’est vrai qu’elle est moins évidente à porter qu’une robe noire. Mais prendre des risques n’est-il pas le charme de la vie ?

Alors qu’importe ce que les autres pourront penser, si vous aimez la paillette, affranchissez-vous et portez-la avec malice ! Elle est un remède à la grisaille des jours d’hiver.

A très vite,
Poka Paris.

— —

Glitter


Highly prized by the world of entertainment and childhood, the glitter is becoming more democratic. Do you dare to wear it?

The glitter and I quickly were in osmosis. Since young, it makes me dream. She reminds me the party, the joy, the childhood. It reveals a positive energy, almost vital.

Many artists use it to sublimate the real, like Sara Shakeel who embellishes the woman with sweetness and poetry far from the clichés that stick to her skin or Pascal Lièvre who uses the glitter in a series of paintings « female Atlas ». He represents women’s bodies transformed into feminist symbols.

What I like is this amaze look and smile when we see its brilliance, because just like the color, the glitter has a magic power which is causing emotions.

It infuse a freedom, a bias. Yes, the glitter is not consensual and that’s what makes its charm.

However the glitter can worried (how to wear it?) With what to associate it? On which occasion?)

To all these questions, I will answer: DARE. It’s up to you to decide. Why should not the glitter be able to light our offices and be content to shine under the lights of the night?

The glitter is a concentrate of energy, good mood and brings a « wonderful » breath to our daily lives. It is true that it is less obvious to wear than a black dress. But is not risk taking the charm of life?

So no matter what others people may think, if you like the glitter, emancipate yourself and wear it with mischief! It is a cure for the greyness of winter days.

See you soon,
Poka Paris.